Mais pourquoi l'Union européenne finance-t-elle le logement social ?

 

corina-cretu_0.jpg

Corina Cretu, Commissaire à la politique régionale, Parlement européen, Strasbourg, 17 janvier 2019

 

Mesdames, Messieurs,

Je suis ravie de l’opportunité qui m’est donnée de m’adresser à vous aujourd’hui à l’occasion de la conférence consacrée au logement social.

Je regrette de ne pas pouvoir être parmi vous et je voudrais commencer par féliciter l’eurométropole de Strasbourg, Housing Europe et l’Union Sociale pour l’Habitat d’avoir organisé cette importante manifestation.

Le problème du logement social est un sujet qui me tient à cœur.

C’est une politique essentielle qui contribue au maintien de notre tissu social.

C’est l’expression de la solidarité qui nous unit.

De manière plus générale, le logement est souvent un baromètre clair du niveau de croissance et d’inclusion sociale dans les régions et dans les villes.

C’est pourquoi la politique de cohésion européenne favorise l’investissement dans le logement dans tous les États membres sous bien des aspects. Elle encourage en particulier l’efficacité énergétique.

L’efficacité énergétique réduit le coût de l’énergie. Grâce à elle, les gens consacrent moins d’argent à cet élément crucial de leurs besoins en logement.

Dans le cadre de la période de programmation actuelle, près de 5 milliards d’euros ont été affectés à l’investissement dans l’efficacité énergétique des logements. Certains États membres ont décidé d’utiliser ces fonds pour cibler le logement social et les ménages dans le besoin. La période de financement précédente nous offre déjà de très bons exemples.

Par exemple, en France, 70 000 ménages à faibles revenus ont pu bénéficier d’un meilleur logement et d’une baisse de leur facture énergétique.

En Estonie, en Lituanie et en Slovaquie, des instruments financiers ont permis d’améliorer de manière significative l’efficacité énergétique de centaines d’immeubles d’habitation.

Nous investissons également plus de 1,5 milliard d’euros dans l’infrastructure liée au logement dans le but de renforcer l’égalité de l’accès au logement abordable mais aussi de mieux intégrer les communautés marginalisées.

Cela demande une approche intégrée qui permet de coordonner le financement du développement des régions et le financement social européen non seulement dans le domaine du logement mais aussi dans l’éducation, la santé, l’inclusion sociale et l’emploi.

Cette approche est en particulier nécessaire dans les zones urbaines, qui concentrent un grand nombre des problèmes liés au logement.

Et le travail réalisé dans le cadre de la politique urbaine, notamment sur la question du logement abordable, montre déjà la voie.

Mesdames et messieurs, les propositions de la Commission pour la politique de cohésion après 2020 posent les fondements d’une Europe plus inclusive, une Europe plus proche des besoins de nos citoyens, y compris dans le domaine du logement.

Je vous garantis que nous allons continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’aucune région, aucune ville, aucun individu ne soit laissé de côté.

Je vous remercie pour votre attention.

Bonne conférence à tous.

Congrès Hlm


Suivez notre action à Bruxelles





Agenda des manifestations

Dernière publication